Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Performance et bien-être


Journée séminaire MANEGERE le 18/01/2016
Bien-Etre et Performance

 

C’est sous ce double signe que nous souhaitons animer l’année 2016.

Il ne s’agit pas d’une bonne résolution de début d’année dont on connait le sort (80 % ne sont pas respectées d’après les études), ni de la méthode Coué.
Ce n’est pas non plus une évolution de notre base line « Performance et Excellence » sur le constat que des entreprises engagées dans une démarche d’excellence le sont aussi sur les notions de performance et le bien-être.
Animer cette année veut dire pour nous que pour chaque décision, pour chaque action menée dans le cabinet ou chez un client, nous devrons nous poser les questions suivantes, systématiquement :

  • Est-ce que cette décision va nous permettre d’être plus performant ?
  • Est-ce que cette décision va dans le sens du bien-être de nos collaborateurs, nos partenaires, … bref des Hommes ?

Pourquoi ce choix en ce début d’année ?

Pas besoin d’être une voyante extra lucide pour prévoir que 2016 sera une année difficile. Les conséquences de certains évènements dans le calendrier sont connues, et malgré le changement d’année, certains épisodes douloureux de 2015 ne vont pas s’arrêter.

Les évènements planifiés

La coupe d’Europe de football en France (début le 20 juin 2016) et les jeux olympiques de Rio (le 5 août 2016) sont deux stimulants pour l’économie, c’est prévisible et assez classique.
L’année qui précède les élections de chefs d’état a un impact plus ou moins fort sur l’économie en fonction de la puissance du pays, en général en la freinant, les décideurs préférant reporter certaines décisions importantes.
Et :

  • Nous sommes déjà dans l’année de l’élection américaine (novembre 2016)
  • Dès le mois d’avril 2016, nous serons dans l’année de l’élection présidentielle en France (avril 2017)
  • Et la longue liste des élections de chef d’état en Afrique commence au mois de février 2016 par le BENIN

2015 et hélas continuité sur 2016

En 2015, la France a payé un lourd tribut aux attentats terroristes, on peut espérer qu’elle sera épargnée en 2016.

MANEGERE aussi a payé un lourd tribut en 2015 avec la perte d’une collègue dans les évènements du BATACLAN et on peut espérer être épargné en 2016.

Mais, cabinet international intervenant dans les principales capitales européennes et africaines, nous ne serons sans doute pas épargnés indirectement et il en sera de même hélas pour beaucoup.

Ce ne sont là que quelques évènements externes à l’entreprise mais qui ont un impact direct sur la vie au sein de l’entreprise.

Au sein de l’entreprise

« L’ubérisation » de l’économie et la « kodakisation » de certaines entreprises ont hélas passé la frontière du 31/12/2015.

Le modèle UBER, qui a gagné les taxis, l’hôtellerie et bien d’autres secteurs, ne va pas s’arrêter de sitôt tant il est globalement apprécié des consommateurs.

Certains décideurs enfermés dans le déni de la réalité n’ont pas tous en ce mois de janvier accepté que le monde change ou qu’il faut engager une transformation profonde :

  • Certaines entreprises continuent à espérer que la tempête va finir par se calmer.
  • D’autres sont dans le déni total, « si mes résultats baissent, c’est la faute :
    • du service commercial
    • du back office
    • de l’Etat
    • de la Chine
    • de l’euro
    • etc »

Nous souhaitons donc une année basée sur le double signe de la performance et du bien-être.

Le bien être pour tous, l’entreprise ne peut être seule responsable mais elle peut prendre quelques mesures pour y contribuer, mesures qui vont de :

  • la clarification du positionnement de l’entreprise : guerre des prix ou guerre de la valeur ajoutée
  • à l’interdiction de mails après les heures de bureau

Chacun d’entre nous à la part la plus importante dans la recherche du bien-être, et là aussi cela va :

  • De la recherche de ce que nous nommons le « flow », cette activité qui, quand nous la faisons, nous fait perdre la notion du temps : Notre moteur d’Excellence. Toute quête de bien-être est vaine dans un environnement où nous ne pouvons pas utiliser ce moteur
  • À la décision de se faire du bien, au quotidien : c’est la recherche de ce que j’appelle mes « 3 kifs quotidiens». Il s’agit avec volonté de rechercher 3 kifs tous les jours. Ces 3 kifs vont d’une promenade digestive après déjeuner à bien des choses.

La performance ne se déclare pas, elle se construit :

  • arrêter le déni
  • accepter qu’il aille falloir naviguer dans la tempête pendant longtemps encore
  • engager les transformations profondes de modèles
  • accepter de saborder ce qui a fait la fortune de l’entreprise pendant 30 ans, pour ce qui fera la fortune de l’entreprise pendant les 15 prochaines années

Je vous souhaite donc à tous une année sous le double signe de la performance et du bien-être.

Said AGBANRIN et toute l’équipe de MANEGERE

Rejoignez Said sur :

   

Laisser un commentaire