Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Mnémotechnique : comment se souvenir des noms

Si votre mémoire vous fait souvent défaut à l’heure de saluer quelqu’un et qu’il vous est tout bonnement impossible de mettre un nom sur un visage, alors cet article est pour vous.

Les plus grands leaders sont ceux qui donnent l’impression qu’ils sont véritablement à l’écoute. Et surtout, ils se souviennent toujours de votre nom.

Comment faire pour mieux retenir les noms des personnes que vous êtes amené à côtoyer ?

laura
Quand vous rencontrez une Laura, imaginez-la portant une couronne de laurier. © Lsantilli – Fotolia.com

J’ai découvert quelques moyens mnémotechniques pour retenir des noms lors de ma première conférence Dale Carnegie il y a quelques semaines (je me suis inscrit à cette session de formation de 8 semaines après avoir entendu Warren Buffett dire que celle-ci avait lui avait “énormément apporté”). Dale Carnegie est décédé en 1955, mais ses cours de développement personnel ont formé plus de 8 millions de personnes et sont dispensés dans plus de 80 pays.

Selon Bill Lawrence, avocat de profession et maître de conférences pour ce cours, la meilleure façon de se rappeler des choses est de penser à ce qu’on sait d’elles en se représentant une image mentale : plus l’image est exagérée, plus il est facile de se remémorer la chose en question.

Cette méthode est particulièrement utile pour les noms de personnes.

Carnegie écrit dans son livre “Public Speaking and Influencing Men in Business” que “le secret d’une bonne mémoire est la capacité à réaliser des associations d’idées diverses et variées pour chaque élément que l’on souhaite retenir.” Nos esprits ne sont ni plus ni moins que des “machines”, qui fonctionnent par association d’idées : la raison pour laquelle il est si difficile de se souvenir du nom des gens est que bien souvent, leur patronyme n’a pas de signification particulière pour nous.

La méthode mnémotechnique de Carnegie consiste à se représenter des images mentales qui nous font penser au nom de la personne et à les combiner avec d’autres éléments que vous connaissez à propos d’eux.

“Le secret d’une bonne mémoire est la capacité à réaliser des associations d’idées”

Si vous rencontrez une dénommée Laura originaire du Brésil, imaginez-là coiffée d’une couronne de laurier, en train de nager dans l’Amazone.

De la même manière, il est possible de combiner ces éléments mnémotechniques dans une phrase amusante.

Pour vous souvenir que M. Feignant vend des voitures, rappelez-vous de la phrase “on ne vend pas de voitures en étant fainéant”. M. Pécheur travaille dans l’exploitation de charbon ? Répétez après moi : “Il part à la pêche au charbon.” Laissez faire votre imagination.

Même si ces exercices peuvent paraître absurdes, Carnegie affirme que leur efficacité est prouvée.

L’un des premiers ateliers de la conférence consistait à trouver une histoire ou une phrase pour aider les autres à se souvenir de notre nom. L’histoire de l’un des participants, Marco Rossi, parlait d’un arc rouge en forme de “M”. Explication : “Rossi” est le pluriel du mot italien qui désigne la couleur rouge, et l’arc, combiné à la lettre M, donne le “Marc” de Marco.

Dans tous les cas, il faut absolument redemander son nom à votre interlocuteur si vous ne l’avez pas bien entendu la première fois.

 

Article de Vivian Giang. Traduction par Joséphine Dennery, JDN.

Extrait du Journal du Net

Laisser un commentaire