Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Les employeurs peinent à recruter des candidats compétents

                                             

Malgré la flambée du chômage, le peu d’entreprises qui embauchent doivent faire face à une pénurie de talents. La faute à un manque de formation des candidats.

Les recruteurs prévoient de recruter partout dans le monde… sauf en Europe de l’Ouest. Près de deux patrons européens sur cinq envisagent en effet de réduire les effectifs en 2013, selon une étude publiée par PwC.

Un dilemme spécifique à l’Europe, à en croire cette enquête de PwC. Si 70% des employeurs se sont engagés dans une réduction des coûts, 45% des 1300 dirigeants interrogés dans 68 pays prévoient d’embaucher en 2013. Sans surprise, c’est en Inde et en Chine que les recrutements sont les plus élevés.

Etonnamment, tous les recruteurs du monde entier sont confrontés au même problème : une pénurie de compétences, principalement dans les secteurs de l’informatique, l’ingénierie et la banque-assurance. En France, par exemple, 500.000 offres d’emploi seraient ainsi non pourvues faute de candidats compétents. Pour combler ce déficit de main d’œuvre, 61% de dirigeants sont obligés d’investir dans la formation ou la mobilité internationale pour faire progresser leurs collaborateurs en interne.

Face à ce constat, plus de la moitié (57%) des patrons interrogés font de la formation professionnelle une priorité politique ; 15% estiment d’ailleurs que les mesures mises en place par les pouvoirs publics sont actuellement inefficaces. Ceux basés aux Etats-Unis, au Japon, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne sont les plus critiques. En France, la formation professionnelle figure parmi les chantiers sociaux prioritaires de la conférence sociale, prévue les 20 et 21 juin prochains.

Laisser un commentaire