Révélateur de performance & Créateur d'excellence

L’assertivité, un outil d’excellence

Assertivité

Puis-je régulièrement communiquer avec des expressions équivoques, voire discriminantes, susceptibles d’être interprétées négativement sans pour autant penser à mal lorsque je les exprime ?

Suis-je bienveillant vis-à-vis de mon collègue ou de mon collaborateur en lui tenant de tels propos ?

Selon nous, la règle de base pour réussir à communiquer harmonieusement tout en exprimant son avis dans un contexte interculturel, c’est l’assertivité

7ème Evidence : l’assertivité, un outil d’excellence

Dans la relation aux autres, nous avons  souvent tendance  à adopter 3 attitudes.

  • Fuite : « je ne dis pas ce que je pense, j’évite les sujets qui pourraient fâcher ou être clivant, je n’assume pas mes responsabilités, je nie les problèmes, et je suis plein de bons sentiments !! »

 

  • Attaque : « pour moi un chat est un chat, et je ne me gène pas, pour dire ce que je pense ou ressent, et d’ailleurs, je dis tout haut ce que tout  le monde passe bas et j’en suis fier » !!!

 

  • Manipulation : « je m’arrange pour faire passer mes idées, en me servant des autres, en jouant sur mes relations interne, externe et avec la hiérarchie, en jouant sur les mots en présentant les situations de façon partiale… »

Autant d’attitudes qui, par nature, dans un contexte multiculturel sont porteuses de graves difficultés immédiates ou à terme.

L’attitude la plus indiquée, pour nous, est l’assertivité : je dis ce que je pense (je ne le garde pas pour moi sinon c’est moi qui pourrait en souffrir) mais je veille à ne pas blesser les gens autour de moi.

Ce qui veut dire être  précis et factuel,  mon non verbal est en cohérence, avec mon verbal. En cas de choc verbal ou visuel, je prends le temps nécessaire pour analyser la situation,  je prends du recul, avant de réagir, afin d’éviter des mots qui pourraient dépasser ma pensée.

A des collaborateurs, fervent croyants qui me demandent des jours de congés pour une fête religieuse,  quel est le besoin de dire : «  ce n’est pas votre dieu qui paie votre salaire »?  C’est de l’attaque qui ne peut que générer de l’agressivité, du mépris, un sentiment d’injustice.

La question à se poser est : ont-ils fait leur demande de congés en respectant les règles de l’entreprise ? Est ce que je peux organiser le service pour gérer leurs absences ?

La fuite serait de leur répondre oui pour ne pas avoir à négocier ou à me justifier, quitte à rencontrer de vrais problèmes d’organisation.

La manipulation serait de leur dire : « comment allons-nous faire pour gérer le service pendant votre absence, c’est impossible ? »

Pourtant dans les grandes entreprises tout le monde a participé à des formations sur la communication, la majorité des formations en développement personnel abordent ce sujet tant les enjeux qui y sont liés sont importants.

Au delà de la formation il faut que cela devienne une culture, un reflexe, que chacun prenne conscience de l’impact de sa communication sur les autres.

Et pour cela les managers ont un rôle d’exemplarité et de veille permanent important :

« Ce que tu dis parle plus fort que ce que tu es ! »

Said AGBANRIN et toute lӎquipe MANEGERE

Logo MANEGERE

 

 

 

Laisser un commentaire