Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Janvier comme Juger la situation de départ

Janvier comme Jauger la situation de départ2015, une année de plus ou année du rebond ?

Pour éviter que 2015 ne soit qu’une année de plus, le mois de janvier doit servir à faire un exercice que toute entreprise devrait réaliser, qu’on se promet de faire chaque année et qui n’est que trop rarement exécuté.

En tant que manager et en se basant sur la situation de départ de mon équipe, est-ce-que je démarre l’année avec tous les fondamentaux au vert ?

z

Selon le dictionnaire, le fondamental  « est ce qui précède le commencement, l’origine de toute chose, qui est au fondement de; Qui sert de fondement à un édifice, à une construction; Qui est principal, essentiel; Fondement, base fondamentale ». En management, il existe 5 fondamentaux à retenir et sur lesquels travailler au sein de l’entreprise

  1. Le projet
  2. L’envie/ la motivation
  3. La concentration/ responsabilisation
  4. La formation
  5. L’autorité

 

1) Le projet

Qu’il ait été présenté en fin d’année dernière ou non, le rappel du projet de l’entreprise doit s’imposer en janvier auprès de tout le personnel. Plutôt que d’essayer de juger du niveau  de compréhension ou d’acceptation du projet, ce rappel sur la vision de l’entreprise permet à chacun de se remettre en piste, de se réapproprier ce que l’entreprise projette de devenir, de comprendre l’importance de son rôle, de trouver sa place et et de se mettre au travail sereinement.

Plusieurs façons sont possibles pour rappeler le projet :

  • Consacrer la première réunion de service de reprise à ce sujet
  • Mettre sur chaque bureau un extrait du projet d’entreprise
  • Mettre des affichages dans les locaux
  • Demander à chaque manager une déclinaison en projet de service du projet de l’entreprise

2) L’envie / la motivation

Il s’agira de juger, en ce début d’année, le niveau de motivation de chaque membre de l’équipe. Sont-ils motivés par le projet de l’entreprise ? Un élément d’objectif de l’exercice précédent a-t-il pu en démotiver certains ? Qui, parmi mes collaborateurs, sont ceux qui étaient fatigués en fin d’année dernière, et comment abordent-ils cette nouvelle année ?

Il s’agira de juger la situation de départ pour très rapidement apporter des réponses précises

Aucun intérêt, à cette phase, de sortir le nouveau produit miracle, ou de lancer l’offre “canon” il faut d’abord juger du niveau de motivation des troupes et apporter une réponse adaptée.

3) Concentration/ responsabilisation

Le projet a été rappelé, la motivation renait, il s’agit maintenant de juger du niveau de focalisation de chaque membre de l’équipe sur ses missions et de son niveau de responsabilisation. Pour cela janvier est le bon moment pour ressortir la fiche de poste, et s’assurer qu’elle est toujours bien en cohérence avec la réalité quotidienne du collaborateur pour la mettre à jour si nécessaire.

Ceci fait, nous vous recommandons, en plus de l’exercice contraint de l’évaluation annuelle, de rédiger avec le collaborateur une feuille de route. L’idée c’est de synthétiser sur une page  les éléments clés sur lequel le collaborateur doit se concentrer cette année pour que 2015 ne soit pas une année comme les autres.

4) Formation

La formation est l’un des moyens dont dispose le manager pour responsabiliser chaque collaborateur. En tant que manager, est-ce-que j’ai une idée assez claire des erreurs que font régulièrement  mes collaborateurs ?

On rappelle qu’une erreur est un dysfonctionnement technique ou humain qui entraîne un écart entre le résultat visé et le résultat obtenu. Il est encore  temps en janvier de les lister et de mettre en place un programme de formation interne pour les corriger et améliorer en compétence les collaborateurs afin éviter que cette année ne soit qu’une année redondante/banale.

5) Autorité 

En l’absence de règles connues de tous, les réactions d’un manager sont parfois Imprévisibles et insécurisantes, pouvant être perçues par le collaborateur comme injustes. St-Just disait, “Entre les forts et les faibles, c’est la loi qui libère et la liberté qui opprime”

Il s’agit de s’assurer que les règles du jeu pour tous sont connues par tous, des plus basiques aux plus structurantes, du simple retard au bureau aux modes d’attribution des clients ou des projets.

Comme pour le projet, notre recommandation est de redistribuer les règles du jeu telles que vous les avez définies par le passé 1 semaine ou 2 après avoir parlé du projet. Si elles n’ont jamais été définies, c’est le moment de les recenser et/ou de les établir pour une meilleure organisation et efficacité au travail.

Janvier, juger de la situation de départ, remettre les fondamentaux au vert, pour que 2015 soit l’année du rebond.

Saïd AGBANRIN et l’équipe MANEGERE

Logo MANEGERE

Laisser un commentaire