Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Garder l’esprit curieux et ouvert à de nouveaux apprentissages

Garder l’esprit curieux et ouvert à de nouveaux apprentissages

albert-einstein-manegere

Crédit photo : Pixabay


Albert EINSTEIN disait

« L’important est de ne jamais cesser de s’interroger. La curiosité a sa propre raison d’exister. On ne peut pas s’empêcher d’être en admiration quand on contemple les mystères de l’éternité, de la vie, de la merveilleuse structure de la réalité. Il suffit simplement d’essayer de comprendre un peu ce mystère chaque jour. Ne perdez jamais votre sainte curiosité. »

Ainsi la curiosité permet de connaître plus, de comprendre mieux et finalement, elle nous pousse à créer. Les gens curieux se posent sans cesse des questions, et cherchent les réponses dans leur esprit, rendant ainsi leurs cerveaux toujours actifs. Tout comme nos muscles qui se raffermissent au fur et à mesure que nous les entrainons par des efforts, notre esprit de réflexion se développe au fur et à mesure de nos efforts mentaux. Ces exercices mentaux maintiennent l’esprit ouvert, qui capte les idées nouvelles pour les mettre en relation. Sans cette ouverture d’esprit, sans cette curiosité, les idées passent sans être reconnues et se perdent.

La curiosité permet de découvrir tant de choses nouvelles, cachées derrière la banalité de le vie quotidienne.  Elle permet donc de lutter contre cette banalité, car toutes ces nouveautés à découvrir pimente la vie et lui donne un coté aventure.

Nous avons toutes et tous cette curiosité à la naissance, mais nous avons souvent tendance à la perdre. Ainsi, les enfants sont curieux par nature, et posent plusieurs fois la même question. Ce qui  leur parait normal. Combien de fois un enfant pose t-il la question « pourquoi ? ». Surement un nombre de fois incalculable !  Cette soif d’apprendre continue jusqu’au  moment où les règles de vie s’imposent.  Nous construisons nos valeurs (phénomènes sociaux moraux, esthétiques, scientifiques…). En fait, toutes les manières de voir, de sentir, de percevoir, de penser, de s’exprimer et de réagir, nos modes de vie, nos traditions, nos coutumes…. .

Certains pourtant réussissent à garder cette curiosité : ne dit-on pas souvent des savants qu’ils « sont restés de grands enfants » !!

Que faire alors pour garder cette curiosité d’enfants ?

  • garder l’esprit ouvert pour apprendre et apprendre encore  c’est à dire, avant tout, accepter le fait que ce que nous savons et croyons peut être erroné, être prêt à changer son point de vue, et à se remettre en cause afin de toujours évoluer. Dans notre monde actuel, on appellerait cela “accepter et comprendre la diversité”.
  • Nos idées, nos compétences peuvent évoluer à chaque instant, pour peu que ce soit une volonté de notre part. Ainsi, accepter les choses telles qu’elles sont sans chercher à creuser, à comprendre, peut justement faire perdre cette « sainte curiosité » décrite par Albert EINSTEIN.
  • Les gens « curieux » se posent toujours beaucoup de questions

Quoi ? Qu’est-ce que c’est ?

Pourquoi ça, quand cela a été inventé ou crée, par qui ?

Et surtout, comment ça fonctionne ?

  • Nous avons souvent tendance à préférer classer une nouveauté « trop » rapidement comme « ennuyeuse ». Une attitude facilitante est de considérer toute nouveauté comme une opportunité d’apprentissage et donc de développement personnel. La première attitude que nous adoptons face à un changement est le déni: Pourquoi changer, ça marchait bien.
  • Et, bien sur, l’apprentissage peut être vécu comme « rasant », comme un poids. Utiliser des méthodes ludiques reste le moyen le plus efficace pour transformer cette « épreuve » en un moment de plaisir.  «  L’adulte apprend en s’amusant » !… et puisque nous parlons d’apprentissage, de quoi s’agit-il au juste ? L’apprentissage est opposé et (paradoxalement) complémentaire à l’enseignement. Finalement, la mise en pratique de l’enseignement, la curiosité de consulter un dictionnaire pour identifier les différentes interprétations d’un  mot, par exemple.
  • Acquérir une nouvelle connaissance, un savoir
  • Connaître par l’information
  • Donner une connaissance à quelqu’un
  • Enfin, lire autant que possible et sans toujours se « cantonner » dans son domaine de prédilection. Lire est le meilleur moyen de s’ouvrir l’esprit, de travailler sa curiosité, et d’apprendre.

En conclusion, garder l’esprit ouvert, c’est montrer de l’intérêt, de la curiosité face aux changements, aux comportements différents des siens, avoir des visions différentes, faire preuve d’une importante tolérance face à ces différences pour les comprendre.

Patrice MANGEOT et toute l’équipe MANEGERE

Rejoignez Patrice sur :

Laisser un commentaire