Révélateur de performance & Créateur d'excellence

Comment rester un manager efficace en temps de crise ou de forts changements ?

   JLO Conseil

Intermédiaires entre la direction de l’entreprise et les salariés, les managers sont en première ligne pour gérer les changements et les périodes de crise. Comment maintenir la motivation des collaborateurs et comment les inciter à donner le meilleur d’eux-mêmes lorsque les moyens sont en baisse ou manquent ? Le point avec Biljana Zaric, consultante psychologue du travail au sein du cabinet JLO Conseil.
Dans un contexte économique difficile, il est encore plus important pour les managers de se concentrer sur le bon sens du management et de :
Être à l’écoute et proche de ses collaborateurs

Il faut aller encore plus sur le terrain, rencontrer les équipes, s’assurer que les messages sont compris. Entendre et comprendre les peurs (justifiées ou non) pour réajuster sa communication et la rendre plus pertinente. Être à l’écoute c’est aussi entendre et repérer quand les collaborateurs sont en difficulté. Cela demande d’agir avec eux pour trouver des solutions temporaires ou définitives.
Utiliser le levier de la reconnaissance

Féliciter les résultats oui, mais n’oubliez pas également d’encourager le collaborateur tout au long d’un travail : plus motivés, on est plus productifs. Les efforts réalisés sont aussi importants que les résultats.
Continuer à utiliser la formation comme levier de motivation et de développement

Le développement des compétences est majeur en période de “turbulences ”. Ceci permet de maintenir la motivation et de développer les compétences nécessaires à l’adaptation aux changements en cours.
Se concentrer sur l’efficacité et non la “charge de travail”  

Récompensez sur la base des résultats, au regard des objectifs de l’entreprise et non sur le nombre d’heures travaillées et la présence physique au bureau.
Favoriser la coopération et la solidarité

Il est essentiel d’entretenir et de ranimer l’esprit d’équipe. Le lien social, outre qu’il favorise le bien-être au travail et ce même en contexte difficile, permet aussi de favoriser l’entraide bien nécessaire pour atteindre les résultats et les objectifs.
Communiquer régulièrement sur le contexte et éviter ainsi les rumeurs

Face à l’incertitude, la transparence est le maître mot de la communication. Mieux vaut communiquer sur le fait qu’il n’y a rien de nouveau que de générer de fausses informations par le manque d’information. Communiquer en face à face permet d’être plus impactant que de communiquer par e-mail par exemple.
Donner du sens (éthique et valeurs)

La crise exacerbe le besoin d’évoluer dans un milieu nourri de valeurs fortes. Aussi, le sens du travail favorise l’engagement et la confiance en l’avenir.
Faire preuve d’exemplarité

En période de difficultés les collaborateurs mettent encore plus vite en relation les discours et les actes y compris sur les détails. Il est d’autant plus important que les actions soient en phase avec le discours. Quitte, si le besoin de changer devient nécessaire, à le faire tout en expliquant pourquoi.
S’affirmer et être dans la capacité de prendre des décisions

Face aux difficultés, le besoin exprimé par beaucoup de collaborateurs est d’avoir des managers qui “tranchent”, s’engagent et prennent position quand la situation l’exige.
Faire appel à sa souplesse relationnelle et intellectuelle

Il est primordial de développer l’intelligence des situations afin de trouver la “bonne”  solution et de s’adapter. La règle est qu’il n’y a pas de règle ! Il faut accepter de mettre de côté le “tout rationnel” pour introduire juste ce qu’il faut d’intuition.

Extrait de Courrier des Cadres.com

Laisser un commentaire